12fév. 2021

A propos

Heureux de vous voir naviguer, butiner sur ukulely.com.
Voici quelques informations sur la genèse du site et sur les motivations de son auteur.

Amoureux de ce petit bijou à quatre cordes, j'ai créé le blog en Février 2021, constatant qu'il y avait assez peu de ressources francophones de qualité portant sur le ukulélé.

Menant la vie agitée du quadra moyen vivant en Ile de France, je trouve refuge, énergie et fantaisie dans les plages de répit où je peux me glisser derrière mon petit 'uké'. Cette passion, assez tardive, est le fruit d'un long cheminement.

Un peu d'histoire ...

Aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été intrigué par les instruments à cordes, et j'ai souvent brillé par ma médiocrité à manipuler ceux-ci.
Je me suis longtemps acharné sur les guitares, tentant de me former par moi-même ou prenant des cours particuliers. Je n'ai jamais dépassé le stade de débutant éclairé.
A l'occasion d'une de ces tentatives, j'ai acheté un ukulélé, me disant que je serai peut-être moins gauche en jouant sur quatre cordes que sur six.
Il était vrai que mes doigts semblaient trouver naturellement leur place sur le manche, que le gabarit de l'instrument me convenait beaucoup plus.
Malheureusement, j'ai fait une erreur à cette époque : le ukulélé retenu était de qualité relativement médiocre. Son design était sympa, mais il résonnait comme une boite de conserve agrémentée d'élastiques. Je l'ai revendu après 3 mois, sans remord, en gardant en tête que Uké, c'était cool, mais que ça ne sonnait pas terrible.

Quelques années ont passée, avant que ma fille ainée demande pour son anniversaire un jouet en forme de guitare. Je me suis alors dit que, plutôt qu'offrir un jouet dénué de sens, je pouvais opter pour un vrai ukulélé, pour quelques dizaines d'euros de plus.
A cette occasion, j'ai pris le temps d'éplucher le net pour trouver le meilleur rapport/qualité prix, un instrument sympa, solide, aisément jouable et pas trop onéreux. J'ai alors constaté que, pour se forger un avis fiable, il fallait s’armer de patience :
- peu de sites en langue française étant pertinents, j'ai dû me tourner vers de la littérature Anglo-Saxonne;
- beaucoup de commentaires, tests, critiques et revues étaient biaisées, car plus ou moins pilotés par les fabricants eux-mêmes.

Au final, j'ai opté pour un petit Ortega à une soixantaine d'euros. Celui-ci a ravi ma fille pendant deux semaines (ah les enfants...) mais a changé ma vie musicale. Si la petite n'a passé que quelques heures derrière l'engin, j'y suis resté collé des journées, étonné par la subtilité de sons que l'on pouvait produire sur ce modèle somme toute modeste.

J'ai ensuite acquis, pour mon compte cette fois, divers sopranos, concerts, ténors, et la passion pour le ukulélé n'a alors cessé de grandir en moi.
Après quelques années à gratouiller joyeusement, à parcourir la toile en quête d'informations me permettant de progresser sur mon instrument favori, j'ai atteint le niveau auquel je souhaitais parvenir. Je ne serai jamais un grand musicien, mais je peux jouer de jolis morceaux avec quelques accords bien sentis, de douces comptines pour mes petites chéries, etc.

Genèse du blog

Fort des expériences décrites précédemment, je me suis dit que je pourrais mettre en place un modeste blog francophone, pour partager cette passion avec d'autres, et permettre à tout amateur de ne pas reproduire mes erreurs, en choisissant immédiatement un instrument décent, qui ne le découragera pas. L'idée est alors de partager ici expériences, conseils, astuces, tests de matériels, etc. De centraliser des informations pouvant éclairer, intéresser, amuser tout ukuleliste.

Le challenge pour moi sera de trouver du temps à consacrer à la rédaction de billets, à la traduction de ressources externes, à divers tests et élaborations d'avis. Ukuely grandira doucement mais surement, soyez alors patients si le contenu tarde à s'enrichir.

Autre facette de ma personnalité à connaitre, je suis un geek nostalgique. Geek car de la génération Atari, Nintendo, Playstation, Dragon Ball, Apple et consorts. Nostalgique car je trouve que Internet était à son paroxysme dans les années 2000 à 2010. A cette époque, les sites étaient moches, mais tout était gratuit, accessible, clair et bon enfant.

Désormais, le net n'est que pop-ups de publicités, informations parcellaires et biaisées par des enjeux commerciaux, arnaques et compagnie, trolls et violence verbale gratuite.

Aussi, mon objectif actuel est alors que Ukulely soit une sorte de retour au web d'antan, un petit ilot de sérénité sans bandeau clignotant, sans publicité criarde, sans cookie de tracking, aux commentaires intelligents et positifs. De l'info, de la bonne humeur, et rien d'autre.
Cela a un coût, car l'hébergement représente une centaine d'euros par an et le site n'a vocation à ne générer aucun revenu, mais c'est en accord avec ma philosophie. Ukulely sera un lieu de partage, alors que la plupart des services du net sont désormais des points de collectes (de vos données personnelles ou de vos euros durement gagnés).

N'hésitez pas à me contacter pour toute question, requête ou proposition.
(denis -AT- ukulely.com)